Bienvenue chez nous…

IMG_8252Vous qui poussez la porte de ce blog, bienvenue!

Au coeur de ce lieu, vous pourrez découvrir nos activités d’art-thérapie, méditation et développement personnel.

Parce que notre vie est souvent bien mouvementée et que nous oublions parfois nos propres rythmes dans cette danse effrénée, nous vous invitons à venir vous poser un instant au pied de notre arbre de vie.

Au détour du sentier, venez vous ressourcer, au rythme de la nature, au rythme de vos envies…

 

L’enfant selon Pierre Rabhi

Quel article criant de vérité…

Education relationnelle

rabhi

« Il est urgent d’éradiquer ce principe de compétition qui place l’enfant, dès sa scolarité, dans une rivalité terrible avec les autres et lui laisse croire que s’il n’est pas le meilleur, il va rater sa vie. Beaucoup répondent à cette insécurité par une accumulation stupide de richesses, ou par le déploiement d’une violence qui vise à dominer l’autre, que l’on croit devoir surpasser.

Aujourd’hui, on est tout fier lorsqu’un enfant de 5 ans sait manipuler la souris de l’ordinateur et compter parfaitement. Très bien. Mais trop d’enfants accèdent à l’abstraction aux dépens de leur intériorité, et se retrouvent décalés par rapport à la découverte de leur vraie vocation.

Dans notre jeune âge, nous appréhendons la réalité avec nos sens, pas avec des concepts abstraits. Prendre connaissance de
soi, c’est d’abord prendre connaissance de son corps, de sa façon d’écouter, de se nourrir, de regarder, c’est ainsi que l’on accède à…

Voir l’article original 115 mots de plus

Au coeur de l’hiver : se ressourcer

 

Nous voici Hiver - ressourcementarrivés au creux de l’hiver, où l’ombre et la lumière s’équilibrent. C’est l’occasion de mettre au feu ce qui nous encombre en cette fin de cycle pour se ressourcer et se concentrer avec force vive sur nos  projets à venir.

Comme lors des premiers ateliers, le matin est consacré à la préparation du corps et du mental par des exercices de relaxation et de méditation guidée. Nous préparons également le travail artistique par de petits exercices picturaux et d’écriture. Ces moments nous permettent de nous recentrer et d’apaiser notre esprit pour laisser, l’après-midi, notre intuition nous guider dans la réalisation d’une peinture symbolisant le thème du jour.

Modalités pratiques :

Date: samedi 20 décembre 2014

Lieu : Forêt Village 39 – 4870 Trooz

Horaire : de 10 heures à 16 heures

Prix : 50 euros (repas et collations comprises)

 

Renseignements et inscriptions :

natasjap@gmail.com

Prévoir des vêtements confortables pour l’intérieur et pour se promener, éventuellement un plaid et un coussin ainsi que de quoi écrire.

 

 

 

 

Automne : le temps du retour à soi – atelier de peinture en conscience

foret-d-automne.74696

L’automne est à nos portes, avec ses couleurs chatoyantes. Septembre, un mois de changement, où la lumière s’atténue petit à petit, nous invitant au repli.

A cette occasion, nous vous invitons à venir déployer votre potentiel créatif. Car même si nous ne nous considérons pas comme artistes, au sens ordinaire du terme, vivre consciemment est un acte créatif. Nous peignons chaque jour la toile de notre vie. En retournant à nous, préparons-nous à son évolution.

C’est ce que nous vous proposons lors de cette troisième journée de notre cycle…

Dans une formule un peu différente des premières journées, nous vous invitons à entrer dans les méandres de votre cœur, par un travail de relaxation et de méditation guidée et des exercices créatifs. Une préparation du corps et du mental qui va nous aider et nous guider dans la réalisation d’une peinture symbolisant le thème du jour.

En bref : une journée entre peinture et temps pour soi, où chacun repart avec une œuvre de sa composition et les batteries rechargées !

Date: samedi 20 septembre 2014

Lieu : Forêt Village 39 – 4870 Trooz

Horaire : de 10 heures à 16 heures

Prix : 50 euros (repas et collations comprises)

Vous pouvez prévoir des vêtements confortables pour l’intérieur et pour se promener, éventuellement un plaid et un coussin ainsi que de quoi écrire.

Renseignements et inscriptions : natasjap@gmail.com


Petit rappel : Il n’est pas nécessaire de suivre les 4 ateliers pour s’inscrire.

 

Aux portes de l’été…

Le solstice d’Eté se rapproche tout doucement, les belles journées rallongent et on sent déjà partout l’odeur du soleil qui nous réchauffe… il y a bien sûr la difficile période des examens pour les ados… pourtant, tout le monde aspire à rayonner et se prélasser dans la belle lumière de ces jours d’été.

Soltice, ou « arrêt du soleil », ce sont quelques jours où le soleil se lève et se couche au même endroit, dans les alentours des 20 et 21 juin. C’est aussi le début des journées qui raccourcissent petit à petit. C’est drôle, on arrive à la pleine apogée de l’été, et pourtant, il nous fait déjà savoir que ça sera bientôt fini, comme pour ne pas nous décevoir quand septembre sera revenu.

La tradition de la Saint-Jean, où certains allument des grands feux, célèbre le soleil et lui demande de ne pas nous quitter à l’automne, de continuer à nous illuminer, même au coeur de l’hiver. Nous pouvons nous aussi allumer nos feux intérieurs, pour faire grandir notre énergie de vie, et diffuser tout autour de nous notre chaleur et notre bonheur.

Prenons le temps de nous arrêter, de regarder au plus profond de notre coeur, de l’écouter nous raconter ses bonheurs et ses tristesses. Et puis, quand il aura bien parlé, offrons-lui un temps pour se remplir, entouré d’amis, de notre famille… afin que ce réservoir d’amour ne soit jamais vide et que nous puissions le partager autour de nous.

IMG_4888

Le difficile lâcher-prise

Aujourd’hui, je voudrais vous partager cette histoire, ainsi que l’article de Marie Pier, de Matin Magique. Parce qu’il nous est en effet bien souvent difficile de nous laisser simplement porter par le courant de la vie…
mountains-cliff-clouds-jump-nature-300x200

L’histoire de l’homme, du tigre et du précipice…

Un homme est poursuivi par un tigre. Il court à toute vitesse, jusqu’à arriver finalement au bord d’une falaise. À bout de souffle, il jette un coup d’œil rapide et remarque une branche qui pend environ un mètre plus bas. Il saute et l’agrippe fermement. Le tigre le rejoint rapidement et grogne de frustration. Bien qu’il ne soit pas hors de danger, notre ami pousse un soupir de soulagement.

Après un court instant – ô horreur! –, la branche commence à plier. Affolé, l’homme regarde en bas, et voit qu’une chute de plusieurs centaines de mètres l’attend si la branche casse. Et en haut de lui, la grosse patte du tigre tente de l’agripper un peu trop habilement. Complètement dépourvu, il regarde vers le ciel, et crie «Dieu, si tu es là, s’il te plaît aide-moi. Je vais faire tout ce que tu me demandes – mais s’il te plaît, viens à mon secours!»

Une voix répond : «Tu feras tout ce que je te demande?»

À la fois surpris et ravi d’entendre une réponse, l’homme répond en criant : «Absolument, je ferai tout ce que tu me demandes. Mais s’il te plaît, sauve-moi!»

La voix des Cieux répond : «Il y a une façon de te sauver, mais cela requerra du courage et de la foi».

La branche à laquelle il est agrippé commence à plier de plus en plus dangereusement, et le tigre semble loin de se décourager… Donc l’homme s’empresse de répondre : «S’il te plaît, Seigneur, dis-moi ce que je dois faire et je le ferai. Ta volonté est la mienne».

La voix répond «C’est bon. Alors voici : lâche prise».

Lâcher prise? Lâcher la branche?

L’homme regarde le précipice. Il regarde ensuite le tigre un peu plus haut. Puis il se tourne vers le ciel et lance : «Y a-t-il quelqu’un d’autre à l’écoute?!»

 

image étoile

Je ne sais pas si vous avez déjà entendu cette histoire, mais elle me fait toujours sourire…

Lâcher prise peut être si difficile. Bien souvent, on est prêt à TOUT faire, sauf à s’abandonner à la vie. Notre prophète préféré pourrait apparaître directement devant nous et nous inviter à nous décontracter, et on continuerait de s’agripper à nos soucis. On n’en est pas toujours conscient, mais on a terriblement peur de relaxer.

J’ai déjà vécu dans un état de contraction presque constant. J’avais l’impression que mon stress était vital, que c’était le mortier qui empêchait mon existence de s’écrouler. Quand j’essayais de me détendre et de m’abandonner à la vie, je sentais la même panique que notre ami. Tout, sauf ça. Je préférais «mourir» d’anxiété plutôt que mourir en lâchant la branche… Pour moi, cette sensation de perdre le contrôle était pire que la souffrance.

Paradoxalement, il est souvent beaucoup plus difficile de se détendre que de faire des efforts. L’avez-vous remarqué? Oui, il est plus facile de dépenser beaucoup d’énergie et de forcer que de relaxer. Car lâcher prise est toujours un saut dans le vide, par définition. Chaque fois que l’on se décontracte, on s’abandonne à une force plus grande que nous… Une force invisible que notre mental ne peut anticiper ou contrôler. Comme dans la petite histoire, on ne voit jamais le filet avant le moment où on décide de sauter.

On peut simplement attendre de ne plus avoir le choix, bien sûr. On peut attendre que la branche cède, ou que nos doigts se fatiguent et finissent par perdre leur prise. Et le filet apparaîtra. Il apparaît toujours. La question est : combien de temps vivrons-nous dans la peur, entre le tigre et le précipice, avant de décider qu’on en a assez? Combien de temps choisirons-nous de nous agripper plutôt que de laisser la vie nous porter?

C’est ce que j’ai envie de vous proposer aujourd’hui. Faites le choix le plus courageux qui soit : détendez-vous, et savourez votre existence. Plutôt que de remplir votre vie de stress et de soucis, accueillez la paix, le vide, et voyez ce qui se présente. Car on se contracte dans le but d’obtenir un résultat agréable qui nous comblera… mais en réalité, on n’est jamais aussi comblé que lorsqu’on est dans un état de détente et de joie.

Bon mardi. 🙂

Marie-Pier

Passer de la peur à la confiance…

IMG_8261Dans notre monde actuel, personne ne nous apprend à faire confiance à notre intuition. Il s’agit même plutôt de la faire taire pour écouter sa raison. Les ressentis que l’on peut avoir ont souvent mauvaise presse…

Pourtant, cette partie féminine de notre être est importante. Nous décidons souvent de combattre cette part de nous, de la bloquer ou d’essayer de la contrôler. Mais nous pouvons aussi lui faire confiance, apprendre à la soutenir et bouger avec elle.

Afin de vivre une vie harmonieuse et créative, nous avons besoin  à la fois de nos énergies féminine et masculine. Si nous plaçons notre intuition en position de guide, nous pouvons permettre à notre aspect masculin de l’écouter et d’agir en soutenant nos sentiments.

Pour aider notre part féminine à se révéler, nous devons prendre le temps de l’écouter.

Et si vous laissiez pour quelques minutes votre esprit vagabonder… Ressentez ce que votre corps vous dit, ne bloquez pas les sentiments qui jaillissent, même s’ils sont négatifs. Écoutez-les. Calmement. Dans quelle énergie vous sentez-vous aujourd’hui? Accueillez votre monde intérieur…

Et quand vous avez entendu son message, permettez à votre partie masculine de soutenir ces ressentis, de se laisser guider par eux. De cette manière, vous pouvez passer d’une position de peur et de contrôle vers un état d’abandon à l’intuitif et de confiance.

D’après Shakti Gawain, « Un instant, une pensée pour chaque jour »

Aux portes de l’été – Epanouissement

IMG_8260Nous voici en mai, porte d’entrée dans l’été. Après la moitié sombre de l’année, nous entrons dans la période claire.

Nos projets ont germé, ils en sont à leur plein épanouissement. Nos esquisses du printemps s’enracinent et prennent forme. C’est l’occasion de faire un premier bilan, pour poursuivre notre chemin.

Une matinée consacrée à un recentrage par la méditation, suivie d’une après-midi où vous pourrez laisser s’exprimer votre potentiel créateur à travers un atelier de peinture.

 

Date: samedi 10 mai 2014

Lieu : Abbaye de Brialmont (Tilff)

Horaire : de 10 heures à 16 heures

Prix : 50 euros (repas et collations comprises)

 

Renseignements et inscriptions :

Natascha Provoost

0485 75 34 76

natasjap@gmail.com

Acompte de 20 € à verser avant le 1 mai au n° de compte BE27 2400 2428 6073 avec votre nom + date de l’atelier

Prévoir des vêtements confortables pour l’intérieur et pour se promener, éventuellement un plaid et un coussin ainsi que de quoi écrire.